Conversations
Conversations
Conversations
Conversations
Conversations
Conversations
Entrez dans la pop-art galerie In Joy
Une galerie d’art dans un centre commercial… L’idée peut paraître insolite, mais pas pour Cédric Bouteiller, Artiste mais aussi Responsable de la programmation de la galerie d’art contemporain IN JOY Fine Art, en plein cœur de Cloche d’Or.

Peut-on revenir sur votre parcours jusqu’à aujourd’hui ?

Après des études d’art et de philosophie à la faculté d’Aix-en-Provence, je suis devenu enseignant en arts plastiques à l’université, puis j’ai finalement opté pour la carrière d’artiste il y a près de 20 ans. Assez rapidement, de nombreuses galeries du monde entier ont montré un intérêt pour mon travail et m’ont proposé de l’exposer. Lors d’une exposition à Metz où vivait mon amie, j’ai rencontré des clients luxembourgeois et c’est ainsi, entre autres, que je me suis installé au Grand-Duché. L’aventure IN JOY à Cloche d’Or est une belle opportunité qui s’est ensuite présentée. J’avais envie de créer une galerie, l’idée était originale, la superficie d’exposition idéale. Bref, je ne pouvais pas refuser.

Quelle est aujourd’hui votre mission au sein de la galerie ?

Je n’interviens pas dans la gestion économique ou logistique de la galerie. En revanche, je connais bien le marché de l’art et les artistes en vogue actuellement. Je suis donc bien placé pour programmer les artistes exposés dans la galerie. Selon les affinités que j’ai avec tel ou tel artiste, je lui propose d’exposer ses œuvres. C’est une mission proche de celle d’un directeur artistique finalement.

La galerie IN JOY fait bouger les choses, permet de partager des œuvres avec le grand public.

Comment présenteriez-vous le concept IN JOY Gallery ?

C’est une galerie d’art contemporain qui se propose d’exposer des artistes de tous horizons. Notre fil rouge est une certaine positivité, nous privilégions le discours positif que véhicule une toile. Nous ne souhaitons pas exposer de choses « dures», sombres. Le travail de la couleur fait partie de ce que je recherche dans l’œuvre d’un artiste. Mais c’est aussi l’innovation. J’aime les artistes qui proposent des approches nouvelles, que ce soit sur la forme comme sur le fond.

Une galerie d’art au sein d’un centre commercial, c’est tout aussi innovant non ?

Il est vrai que l’idée est originale, mais finalement presque logique si l’on en revient à la ligne directrice dont je vous parlais juste avant. L’art que nous exposons est pop, dans la lignée d’un Andy Warhol détournant des produits de consommation courants. Il y a donc une résonance entre le Shopping center et la galerie. Dans cette logique, j’espère que ceux pour qui entrer dans une galerie dite « traditionnelle » n’est pas évident seront naturellement enclins à franchir le pas. L’idée d’être proche de la réalité des gens qui fréquentent ce lieu de vie qu’est un centre commercial me plaisait aussi. Et puis, cela dit, Cloche d’Or est un centre unique en son genre, par son architecture et aussi par son esprit contemporain.

Notre fil rouge est une certaine positivité, nous privilégions le discours positif que véhicule une toile.

Quel est le retour du public pour le moment ?

Comme je vous le disais, la galerie est ouverte et son entrée est parfaitement libre. Nous rencontrons donc des gens qui découvrent ce type d’espace pour la première fois. Cette interaction me ravit et me convainc encore que notre idée était la bonne. La galerie IN JOY fait bouger les choses, permet de partager des œuvres avec le grand public.

Vous êtes également artiste, pouvez-vous nous parler de votre travail?

J’ai la particularité de ne travailler qu’avec de la résine et de l’aluminium. J’y intègre mes photographies numériques que je retravaille, par-dessus lesquelles je peins, je travaille la couleur et la matière. J’utilise également des outils comme les bombes aérosols qu’utilisent les artistes de street art. Je suis donc au carrefour des techniques plus traditionnelles et des techniques contemporaines.

Quelles sont vos influences, vos sources d’inspiration ?

Je pourrais citer Turner, Zao Wou-Ki pour la couleur ou bien Alechinsky ou Pollock qui m’ont beaucoup inspiré. J’ai une grande affinité pour la dimension abstraite, non figurative de leurs œuvres. Aujourd’hui, la sculpture m’interpelle vraiment, notamment pour sa capacité à innover, grâce à des outils comme l’imprimante 3D.

 

Pouvez-vous nous parler d’une de vos œuvres actuellement exposée dans la galerie ?

Une de mes toiles présente à Cloche d’Or s’intitule Sweet Gisele car elle intègre une photographie du célèbre mannequin Gisele Bündchen. Par-dessus un fond abstrait, j’ai réalisé un travail d’impression numérique, des collages mais aussi du travail à la bombe de peinture. C’est un tableau à la fois doux et agressif, urbain, pop. C’est un tableau qui me tient à cœur et que j’invite nos lecteurs à venir voir comme toutes les autres œuvres bien sûr. Les portes de la galerie sont ouvertes, vous êtes les bienvenus !

Retrouvez toute l’actualité de Cédric Bouteiller sur son compte Facebook : Galerie In Joy

Retour
Partager